Blog

Bienvenue sur le blog ! C’est l’endroit idéal pour explorer des sujets de fond sur le community building, choper des conseils sur l’animation de ta communauté, ou apprendre de nouvelles astuces sur Discord !

Comment choisir la bonne plateforme pour héberger votre communauté ?

par | 25 Mar 2022 | Technique & outils

Vous avez établi la stratégie de votre communauté, interrogé vos futurs membres, défini les événements auxquels ils pourront participer… et maintenant ? Où rassembler tout ce beau monde ?

Il existe aujourd’hui beaucoup de choix en termes d’outils, ce qui rend la prise de décision parfois difficile.

Déjà, rassurez-vous : ce n’est pas la plateforme qui fera votre communauté. Même si elle contribue à son bon fonctionnement.

Ensuite, ce qui compte vraiment, au-delà des plateformes populaires ou non, c’est de vous concentrer sur vos besoins et ceux de vos futurs membres.

Il ne serait donc pas pertinent ici de vous proposer un comparatif poussé de chaque outil. De nombreux paramètres entrent en jeu, et il vaudra mieux se référer aux pré-requis inhérents à votre projet.

Regardons plutôt ensemble les éléments à prendre en considération dans votre propre comparatif, parmi lesquels :

  • Le budget dont vous disposez ;
  • Les fonctionnalités dont vous avez besoin ;
  • Votre appétence pour la technologie ;
  • Les attentes de vos membres ;
  • Ou encore leurs habitudes de navigation en ligne !

 

 

Quels sont vos besoins et/ ou contraintes ?

Pouvez-vous déjà identifier des contraintes ou spécificités en termes de budget, de fonctionnalités ou encore de compétences ?

Faire ce travail de mise à plat de votre projet avant même de faire un choix de plateforme vous fera gagner du temps par la suite. Vous mettrez en perspective vos besoins avec les propositions du marché, et les attentes de vos membres.

 

 

💰 Le budget

Toutes les plateformes ne se valent pas en termes de budget. Des outils comme Circle vous couteront près de 40$ par mois, quand Slack ou Discord peuvent suffire en version gratuite.

Êtes-vous prêt(e) à (et en capacité d’) investir de l’argent chaque mois ou chaque année pour une plateforme ?

  • Si oui, combien ?
  • Si non, lesquelles pouvez-vous déjà éliminer de votre comparatif ?

Pensez à regarder les plans de chaque outil : à quoi les différents tarifs sont-ils conditionnés ? 👉 Au nombre de membres ? A certains accès ?

C’est utile de se projeter, dans la mesure où un tarif par membre vous coûtera de plus en plus cher à mesure que votre communauté grandira.

 

 

 

⚙️ Les fonctionnalités

Avant même d’aller explorer les fonctionnalités de chaque outil, définissez celles qui sont indispensables pour vous.

Car le problème, c’est qu’on peut vite être appâté·e·s par des options gadgets. Pour lesquelles on pourrait même payer plus cher… sans pour autant s’en servir.

De quoi avez-vous besoin niveau :

  • modération ?
  • analytiques ?
  • création / publication de contenus ?
  • segmentation (des contenus, des membres…) ?
  • intégrations avec des outils externes (Zapier, Patreon, Twitch…) ?

Une fois cette liste établie, vous aurez un regard plus critique sur les listes de features que vous croiserez çà et là.

 

 

 

🖥️ La tech & vos compétences

Vous êtes plutôt de la team des « j’me débrouille, le bidouillage ça me connaît » ou de celle des « j’ai besoin d’un outil clé en main » ?

Bien que toutes les plateformes communautaires cherchent à se rendre les plus accessibles possibles, la facilité de prise en main n’est pas la même partout.

J’ai beau adorer Discord, j’admets volontiers qu’il est assez intimidant aux premiers abords.

Autre exemple : des plateformes open-source comme Forem sont plus personnalisables, mais aussi un peu plus complexes à paramétrer.

La question n’est pas de juger vos compétences en matière de technique & de bidouillage, mais de les évaluer. En fonction de votre appétence pour le sujet, vous pourrez :

  • faire le choix d’une autre plateforme ;
  • prendre le temps de vous former ;
  • ou faire appel à quelqu’un de plus expérimenté.

 

 

Quels sont les besoins et habitudes de votre cible ?

A ce stade, vous devriez avoir une idée un peu plus précise de vos besoins en tant que gérant(e) de la communauté. Maintenant, n’oublions pas que vous la créez pour rassembler des personnes autour d’un intérêt commun.

Et ces personnes ont elles aussi des attentes, habitudes et besoins.

Où votre cible se trouve-t-elle déjà ?

Le travail d’un community builder repose beaucoup sur le fait de créer des habitudes avec et pour ses membres.

La première étape, c’est donc d’identifier celles que votre cible a déjà :

  • quels réseaux utilise-t-elle ?
  • à quel point est-elle familière avec les outils que vous envisagez d’utiliser ?
  • quelles sont ses habitudes en ligne ?
  • aime-t-elle explorer de nouveaux outils ?

🤔 Selon moi, si le degré d’intérêt pour votre communauté est suffisamment fort, la question de l’outil est presque secondaire.

Malgré tout, si vous décidez de faire sortir vos membres de leurs sentiers battus, assurez-vous de faciliter cette migration pour qu’elle se passe au mieux. Identifiez les potentiels points bloquants, et les ressources sur lesquelles vous appuyer pour une transition en douceur.

 

 

De quelles fonctionnalités a-t-elle besoin ?

Tout comme vous avez des pré-requis en termes de fonctionnalités nécessaires à votre gestion, vos membres en auront peut-être pour leur utilisation.

💡 Par exemple, s’agit-il d’une plateforme synchrone (messagerie instantanée comme Discord) ou plutôt asynchrone (système de posts avec commentaires, comme Circle ou Mighty Networks) ?

💡 Quelle fonction votre communauté remplit-elle pour vos membres ? Quels outils au sein de la plateforme peuvent les aider à satisfaire ce besoin ?

Imaginons que vos membres attendent beaucoup des échanges de groupe. Ils espèrent alors avoir un moyen simple et efficace de rejoindre des discussions écrites ou orales sur votre plateforme.

Son expérience globale sur la plateforme

Ce qui rejoint ces deux points, c’est l’expérience des membres dans la communauté. Quelles sont leurs attentes ? Quel va être leur parcours sur l’outil ? Ont-ils besoin de tutoriels ?

Comment les fonctionnalités viennent-elles soutenir leurs habitudes et comment leurs habitudes vont-elles influer sur l’utilisation qu’ils font de l’outil ? Vous me suivez ? 😅

 

 

 

Faites un mix & match de tous ces prérequis

Vous ne pourrez pas satisfaire 100% de vos attentes et de celles des membres. Ça, c’est indéniable.

Quoi qu’il en soit, ce qu’on cherche à trouver ici, c’est le compromis idéal entre vos pré-requis et ceux de vos membres.

Si vous choisissez une plateforme qui ne correspond qu’à vos besoins, vous prenez le risque de ne pas satisfaire les attentes de vos membres.

A l’inverse, si vous choisissez un outil taillé sur-mesure pour vos membres, vous risquez de négligez les fonctionnalités dont vous avez besoin pour la partie gestion.

Gardez à l’esprit que ce choix n’est pas définitif. Votre communauté évoluera, et les besoins des membres avec. Vous serez peut-être amené(e) à faire une migration vers un outil plus adapté par la suite, même si l’idéal reste de trouver le bon dès le départ.

 

 

Quelques plateformes à explorer

Discord  Outil assez polyvalent, mais qui rencontre souvent beaucoup de réticences côté membre.

Slack  Fonctionne bien pour les communautés internes ou à grande échelle (ex : No Code France)

Mighty Networks, Circle & Forem  Un système de posts similaires à Facebook, qui offre néanmoins la possibilité de créer des sujets de discussion distincts et bien classés.

Mixlab & Melting Spot  Des outils Made in France, plus orientés sur l’événementiel, qui permettent un suivi des intérêts des membres.

Découvrir les autres conseils

Bienvenue sur le blog ! C’est l’endroit idéal pour explorer des sujets de fond sur le community building, choper des conseils sur l’animation de votre communauté, ou apprendre de nouvelles astuces sur Discord !

J’ai testé pour vous: me former au community building

J’ai testé pour vous: me former au community building

Je lorgnais dessus depuis des mois quand j’ai décidé, en janvier 2022, d’investir dans C School, un programme américain de trois mois pour apprendre les fondamentaux de la gestion de communauté. Après cette belle aventure faite de rencontres, d’apprentissages et de...

Ne faites pas grossir votre communauté, faites la grandir

Ne faites pas grossir votre communauté, faites la grandir

Une communauté, ça ne s’automatise pas. On ne cherche pas à la faire grossir à tout prix. « Atteindre 1000 membres en X mois » n’est clairement pas un objectif qu’on se fixe en tant que community builder. A la place, on essaye de : maintenir un rythme constant mais...